Actualités

Homogénéiser ses parcelles avec Oenoview : Pari réussi pour les propriétés Grands Chais de France Aquitaine.

En 2016, Vincent Cachau, directeur des propriétés Grand Chais de France en Aquitaine, et Sébastien Villenave, responsable du pôle libournais, décident de s’appuyer sur l’expertise Oenoview pour répondre à un double problème récurrent  lié à la succession des millésimes chauds et secs : l’érosion des rendements et la diminution de la qualité des vins provoquées par une hétérogénéité des parcelles de plus en plus marquée (surtout pour le cépage Merlot).

Un cliché des 300 ha des différentes propriétés situées dans le Médoc, le Blayais-Bourgeais, le Libournais et l’Entre Deux Mers est pris par le satellite SPOT 7 en août 2016.

Les cartes et données Oenoview (mesure de la vigueur et de l’hétérogénéité) obtenues seront ensuite utilisées pour piloter l’épandage d’engrais en fonctions des zones de vigueur mises en évidence par les cartes.

Pour se donner le maximum de chance d’atteindre l’objectif fixé, la décision est prise de remplacer le parc d’épandeurs existant par des épandeurs Kuhn adaptés pour la modulation de dose d’après une carte géoréfrencée.

Les tracteurs sont alors équipés d’un GPS et d’une console de guidage Trimble pour la lecture des cartes et la commande de l’épandeur. A chaque zone de vigueur déterminée par Oenoview, une dose d’engrais est associée.

Les cartes Oenoview présentent 4 zones de vigueur maximum par parcelle. La définition des zones s’appuie sur une analyse originale des écarts de vigueur et de sa répartition au sein des parcelles (exclusivité Oenoview).

 

En août 2020, une nouvelle acquisition satellite est réalisée sur les propriétés Grands Chais de France Aquitaine permettant ainsi d’évaluer les résultats de la modulation de dose d’engrais à partir des cartes et données Oenoview.

Exemple d’évolution de parcelles entre 2016 et 2020 :

 

2016                                                                      2020

 

Les valeurs moyennes de FCover (mesure de la vigueur) sont relativement stables entre 2016 et 2020. En revanche, l’homogénéisation des parcelles est spectaculaire. Près de 80 % des 242 parcelles analysées voient leur hétérogénéité baisser significativement.

Résultats obtenus sur les 51 parcelles de la zone Blayais Bourgeais :

 

Témoignage de Sébastien Villenave, Responsable pôle libournais (Propriétés Grand Chais de France) :

« C’est lors d’un Vinitech que j’ai découvert Oenoview. En en parlant autour de moi, j’ai su que des propriétés girondines de renom l’utilisaient. En évoquant l’imagerie satellite avec mon œnologue conseil, Oenoview est apparu comme la meilleure solution, pour le sérieux de l’appui technique du Groupe ICV et de Terranis, et la fiabilité de la technologie utilisée. Nous avons en premier lieu utilisé la cartographie pour cibler nos contrôles de maturité, puis pour sectoriser la récolte sur les parcelles vendangées à la main.

L’objectif est venu naturellement de mettre à profit cette connaissance de la vigueur du végétal pour moduler la fertilisation intra-parcellaire.

Après 4 ans d’utilisation les premiers constats sont là : un gain d’homogénéité sur le vignoble, une précision dans les apports permettant une meilleure maitrise des budgets fertilisation (des quantités moindres autorisant l’emploi de produits plus techniques, à budget constant), et de nouvelles pratiques associées avec une localisation des apports sous le rang.»

 

Pour en savoir plus sur le service de viticulture de précision Oenoview.

Pour aller plus loin, contactez Stéphanie AGIER par mail au : sagier@icv.fr

Actualités

Webinaire 14 avril : Vente directe, comment réussir en temps de covid?

next Lire la suite

Docs techniques

document

Étiquettes des echantillons pour le laboratoire

nextVoir le documents