Actualités

On gagne quoi à ensemencer en bactéries lactiques ?

Le froid arrive. Les conditions climatiques capricieuses et les températures très chaudes sur ce millésime ont pour conséquence une pression microbienne importante et des départs spontanés en malo plus difficiles à maitriser. Découvrez 3 bonnes raisons pour utiliser des bactéries lactiques.

 

  1. On s’affranchit du possible développement de microorganismes indésirables (type Brettanomyces, pédiocoques…).
  1. On s’assure d’avoir des vins finis sans défaut, rapidement présentables aux acheteurs.
  1. On optimise les coûts en cave (coût direct de 1,5€HT/hL en moyenne, mais qui permet de réduire le temps d’occupation de cuverie, les coûts énergétiques liés au maintien des cuves en température et le suivi analytique).
  1. On évite les risques de perte de valeur du vin (coûts éventuels de traitement curatifs contre les Brettanomyces et phénols produits, gestion de l’acidité volatile …).

 

A la cave expérimentale ICV et sur le terrain, les vins ensemencés en bactéries ICV  présentent des durées de FML toujours plus rapides que les mêmes vins non inoculés.

 

Les caves et domaines sont de plus en plus nombreux à nous faire confiance pour co-inoculer en bactéries sélectionnées de la gamme ICV, dès le lendemain du levurage ou d’ensemencer sans attendre, dès les fins de fermentations alcooliques.

 

Redécouvrez notre vidéo sur les bactéries lactiques 

 

 

Pour aller plus loin, contactez Stéphanie Agier.

 

Source : extrait du Tendances Millésime Provence du 30 septembre

Actualités

Une nouvelle récompense pour Oenoview

next Lire la suite

Docs techniques

document

Étiquettes des echantillons pour le laboratoire

nextVoir le documents