Actualités

Peut-on prévoir la facilité d’un vin à faire sa malo ?

Cette année en particulier, il est important de pouvoir livrer rapidement les marchés. La réalisation des fermentations malolactiques avant l’apparition du froid constitue donc un véritable enjeu. Quel ferment lactique choisir ? A quel rythme ma fermentation malolactique inoculée va-t-elle se faire ? Un test rapide et robuste permettant, pour tout type de vin, de prédire sa facilité à réaliser la fermentation malolactique existe !

 

Les ensemencements bactériens sont de plus en plus systématisés et intégrés au process de vinification, ce qui représente une sécurité appréciable, sur le déroulement de la malo, et la maitrise de la qualité finale des vins.

Les malos spontanées représentent cependant encore la majorité des cas. Cette année, les teneurs en malique, les pH élevés et le maintien (pour le moment) de températures clémentes vont favoriser les départs spontanés en FML.

Il y a aura toutefois certainement des cuves récalcitrantes. Dans ce cas, le mieux est de faire un test FML.

 

Quel ferment lactique choisir ? A quel rythme ma fermentation malolactique inoculée va-t-elle se faire ?

 

Après 4 années de recherche, l’équipe R&D du Groupe ICV a développé un test rapide et robuste permettant, pour tout type de vin, de prédire sa facilité à réaliser la fermentation malolactique inoculée en séquentiel avec une bactérie de la gamme ICV : Elios 1Elios ALTOICY ALTO ou ML Prime.

Le résultat du test est disponible sous un délai de 4 à 6 jours selon la souche de bactéries étudiée.

 

Pour toute question, contactez votre consultant ICV.

Source : extrait de Tendance Millésime Hérault au 1er octobre 2021.

Actualités

Vendanges 2021

next Lire la suite

Docs techniques

document

Étiquettes des echantillons pour le laboratoire

nextVoir le documents